Quasar – The price of power #1 (octobre 1989)

par sbobgaming le

Avant de parler du tout premier numéro de Quasar sorti en Octobre 1989, voici en bref :

Les créateurs du premier numéro :
Mark Gruenwald – écrivain
Danny Bulanadi – encreur
George Roussos – artiste couverture
Tom DelFalco – chef éditeur
Paul Ryan – artiste couverture
Paul Becton – coloriste
Howard Mackie – éditeur

Il existe 2 héros au nom de Quasar, le tout premier héro est Wendell Vughn, il fait littéralement parti des héros Marvel dits « cosmiques » puisque la majeure partie de ses épopées se déroulent dans l’espace faisant alliance avec des entités ultra-puissantes comme Eon ou encore Epoch. Quasar, 1er du nom, a eu le droit à ses propres aventures, écrites par Mark Gruenwald sur 60 numéros de 1989 à 1994.

Puis de 2006 à 2008, après la mort de Quasar (1er du nom), Phyla-Vell reprend alors l’identité cosmique de Quasar, juste avant de prendre le nom que vous connaissez très certainement : Martyr 🙂

Parlons maintenant de ce premier numéro sorti donc en Octobre 1989.

Wendell Elvis Vaughn est né et élevé dans le Wisconsin, sa mère Lisa Vaughn travaille comme libraire, tandis que son père, le physicien Gilbert Vaughn, travaille sans relâche sur tous ses projets. Travaillant énormément, mais surtout une attitude froide éprouvant des difficultés à extérioriser ses sentiments envers sa famille, conduit son épouse Lisa à divorcer.

Wendell fût heureux dans sa vie d’adolescent, mais tente sans cesse de se montrer digne de son père, cherchant à tout prix d’exister aux yeux de son père pour compenser ses absences régulières. Manque de confiance en lui-même, suite à cette relation dysfonctionnelle avec son père, il traverse des épisodes de dépression, et cela même au début de sa vie d’adulte.

Il se met alors en quête d’un but, le but de son existence, c’est pour cela que Wendell s’engage dans l’armée américaine, il monte les grades jusqu’au rang de Lieutenant… Mais par la suite, il commence à se sentir très mal à l’aise dans cette ambiance militaire, surtout lorsque ses supérieurs lui apprennent qu’il ne pourra plus monter en grade car, pour ses supérieurs, Wendell manquerait cruellement d’instinct de tueur pour faire un bon soldat, Wendell démissionne et rejoint alors l’agence internationale d’espionnage nommée le SHIELD.
Maintenant au SHIELD, il suit une nouvelle formation, il domine haut la main les épreuves théoriques, mais ses talents sur le terrain l’empêchent clairement de pouvoir espérer devenir l’un des meilleurs agents du SHIELD… A cet instant, il se retrouve à nouveau dans une impasse laissant son manque de confiance en lui le dominer, et le restreint à accomplir des tâches administratives ou des petits travaux de soutiens pour l’organisation du SHIELD.

Son destin change alors après que le SHIELD obtient les bracelets quantiques, récupérés après la mort du Croisé en combattant les Quatre Fantastiques.

Que sont ces bracelets quantiques ?

Ils sont d’origines extra-terrestre et sont anciens de plus de huit milliard d’années au cours desquels ces bracelets quantiques furent portés par des champions et héros au service de l’entité cosmique Eon, lui-même engendré par Eternité. Chacun de ses porteurs de bracelets étaient choisis par Eon lui-même pour servir en tant que protecteur de l’univers. Pour information, le dernier protecteur de l’univers en date nommé par Eon était le légendaire guerrier Kree Captain Marvel ou aussi appelé Mar-Vell
Nick Fury confia à l’une de ses équipes de recherches, constituée par le riche industriel Tony Stark et dirigée par Guilbert Vaughn, l’étude des bracelets. Pendant ce temps-là, Wendell fût assigné à la sécurité de cette cellule de recherche.
Cependant, l’un des savants, le Dr Stanley Zane, était en réalité un espion infiltré de l’organisation criminelle de l’AIM, spécialisée dans l’armement de haute technologie et qui s’intéressait de très près à ces fameux bracelets.

Là, Wendell retrouva son père, le côtoyant sur une base régulière, plus que jamais auparavant. Wendell fut témoin quand le pilote d’essai et casse-cou William Wesley fut choisi comme cobaye pour une série de tests sur les bracelets. Bien que Wesley s’avéra capable de maîtriser rapidement les fonctions basiques des bracelets, il fut bientôt incapable de stopper l’accumulation d’énergie en eux, comme le Croisé avant lui ; réalisant, mais bien trop tard, que les bracelets ne pouvaient être ôtés une fois qu’ils étaient enfilés une première fois, Wesley paniqua avant de se désintégrer à son tour. A peine quelques minutes après, une équipe d’assaut de l’AIM attaqua l’usine afin de s’emparer des bracelets. Tentant de protéger ceux-ci à n’importe quel prix, Wendell prit sur lui de les passer à son tour, en dépit de la mort de Wesley à laquelle il venait d’assister et des avertissements de son propre père. Wendell triompha des attaquants, utilisant les pouvoirs de ses bracelets ; accumulant à son tour l’énergie dans les bracelets, et convaincu de bientôt se désintégrer comme les précédents utilisateurs des bracelets, Wendell s’envola jusqu’à la limite de l’atmosphère, y attendant l’explosion et acceptant son destin, tout en prenant soin de ne risquer de blesser personne. Alors qu’il attendait la mort, l’énergie commença à refluer et Wendell réalisa que le contrôle des bracelets et la maîtrise des énergies impliquées passaient simplement par la relaxation du détenteur des bracelets et le fait de se couler dans les flux d’énergie plutôt que d’essayer de s’y opposer.

Ainsi, non sans une certaine ironie, c’est précisément cet instinct du tueur qui avait jusque-là pénalisé sa carrière qui venait de lui sauver la vie. Incapable de retirer les bracelets comme ses prédécesseurs, Wendell commença à subir un entraînement intensif à la fois pour maîtriser les bracelets et leurs capacités et aussi devenir un agent de terrain du SHIELD, tout cela sous la supervision scientifique de son père. Initialement, Wendell adopta le nom de Marvel-Boy, en honneur à Robert Grayson, le détenteur des bracelets durant les années cinquante et qui passait pour mort à cause du décès du Croisé ; cependant, rapidement, Wendell changea pour Marvel-Man. Wendell fut associé au premier Blue Streak, à Texas Twister et la Gitane, sous le simple nom des Super-Agents du SHIELD, formés et placés sous la direction du Faucon (Sam Wilson) sur l’idée de Captain América.

La suite des aventures palpitantes se poursuivront sur 59 autres numéros, le dernier datant de 1994.
Je vous parlerai dans d’autres articles de certains numéros de Quasar, car à l’interieur de certains comics se cachent quelques « easter-eggs » en rapport avec DC Comics 🙂

Geekotation :

Vous pourrez obtenir ce comics entre 1 et 6 euros selon son état sans frais de ports.

Laisser un commentaire